Elevage de canards dans le Tarn

Classé dans : Non classé | 0

Voici le compte-rendu de la visite à un de nos clients. Il s’agit du GAEC de l’Almet, un élevage de canards, mais également de vaches Limousine et Aubrac, à Saint Cirgue dans le Tarn.

 

Canetons de une semaine et demi sur miscanthus

Les copeaux de miscanthus sont destinés aux canards. Ou plus précisément aux canetons. En effet les copeaux de miscanthus sont particulièrement appréciés par les éleveurs en début de vie des canards. Au démarrage les canetons restent en intérieur, dans un local chauffé. Ils sont encore trop fragiles pour s’aventurer à l’extérieur. Pour le confort et la santé des animaux, le local doit être chaud mais pas trop humide. Les copeaux de miscanthus, grâce à leur importante propriété absorbante, permettent de garder une atmosphère saine. Ils permettent également aux petits canetons de se déplacer facilement pour aller atteindre la mangeoire, les abreuvoirs, ou se serrer les uns contre les autres.

 

Caneton en bonne santé

Au bout de 3 semaines, on desserre les cannetons. Les deux tiers partent dans un autre hangar et un tiers reste sur le miscanthus. Ils sont maintenant assez grands pour aller dehors à leur guise. Le miscanthus est remué avec un microtracteur et une fraise tous les 3 jours, ou 1 jour sur 2 en hiver. Ludovic nous explique : « Les deux gros avantages du miscanthus c’est qu’il n’est pas poussiéreux et absorbe l’humidité. Ainsi il limite l’aspergillose, une maladie pulmonaire des canetons, et il diminue les boiteries. Et contrairement à la paille le miscanthus ne chauffe pas, quand on le remue. Du coup les canards ne s’abiment pas les pattes et le ventre. »

 

Canetons bien au sec

 

Les canards sont des animaux qui mouillent énormément leur litière. Et ils restent plus de 80 jours dans l’élevage. Pas question pour les éleveurs de laisser la litière devenir humide. Au bout de 50 jours environ ils ajoutent très régulièrement une fine couche de paille, jusqu’au départ des canards. Le miscanthus fait tampon en dessous. Cette technique miscanthus au départ, puis miscanthus + paille, leur permet d’économiser beaucoup de paille tout en garantissant une litière de qualité supérieure au moment où les canards en ont le plus besoin : quand ils sont petits.

 

Hangar 700m²

Le bâtiment qui abrite les canetons fait 700m². Les éleveurs commandent un camion à fond mouvant entier de copeaux de miscanthus pour le pailler avant l’arrivée d’une bande. Cela représente 90m3 et environ 11 tonnes de miscanthus. L’épaisseur de la litière est alors d’environ 10 cm. Le GAEC élève 3,5 bandes par an, à raison de 81 jours par bande et 3 semaines de vide sanitaire entre chaque bande.

 

 

Laissez un commentaire